Recommandation de vote du PEV Jura

En vue des votations fédérales et cantonales du 4 mars 2018, le Parti Evangélique Jura recommande aux électrices et électeurs jurassiens d’exprimer leurs votes de la manière suivante.

NON très clair à l’initiative « No Billag »

La redevance radio et TV est vitale pour assurer la diversité dans les medias, diversité linguistique, diversité régionale, diversité d’opinions et diversité de centres d’intérêts.

Si nous devions nous passer de cette redevance, nous savons ce qui se passerait. L’argent des grands financiers de ce pays demanderait à être rentabilisé et ils nous feraient comprendre qu’il n’y en a pas assez pour financer plusieurs chaînes en Romandie, car la taille du marché est trop petite.

Est-ce cela que nous voulons pour nos radios et télévisions régionales et locales : une seule chaîne romande qui ne connaît que la pensée unique de ses grands financiers et qui risque de trop vite oublier que la Romandie ne se limite pas au Lac Léman, que le mode de vie n’est pas le même à Genève que dans le Jura et que tous les Romands ne partagent pas les mêmes centres d’intérêt ?

Non, nous ne voulons vraiment pas de cela.

 

OUI au nouveau régime financier 2021

Ce deuxième sujet soumis en votation est relativement formel et incontesté puisqu’il s’agit de permettre à la Confédération de continuer à percevoir l’IFD et la TVA pendant 15 ans supplémentaires.

Répondons donc oui à cette question, une réponse négative ne pouvant que s’avérer désastreuse pour notre pays.   

 

2 fois OUI, sans grande conviction, à la consultation fédérale relative aux dépôts de déchets radioactifs en couches géologiques profondes

Il est plus que regrettable, il est intolérable que la question de l’élimination des déchets radioactifs ne soit toujours pas réglée de manière satisfaisante et sûre, plus de 60 ans après le début de l’exploitation de l’énergie nucléaire.

Toutefois, les choses étant ce qu’elles sont, il semble maintenant préférable de laisser le soin aux scientifiques de déterminer, dans les meilleures conditions, les lieux les plus adéquats (ou devrait-on dire les « moins pires ») pour entreposer ces déchets.