Le PEV Jura sera présent !

Alors que le Parti Évan­gé­lique Suisse fête ses cent ans d’existence cette année, la jeune sec­tion juras­sienne se lance pour la pre­mière fois dans la course aux élec­tions fédé­rales, pré­vues ce 20 octobre 2019. Deux de ses membres se portent can­di­dats à l'élection au Conseil natio­nal : Sil­vio Mit­tem­per­gher, actuel­le­ment maire de Châ­tillon, et Fré­dé­ric Nico­let, de Ros­se­mai­son, tous deux membres fon­da­teurs de la sec­tion can­to­nale.

Moti­vés, ils dési­rent pro­mou­voir une poli­tique basée sur le res­pect, la soli­da­rité, le dia­logue et l’éthique chré­tienne qui veut aller bien au-delà des cli­vages habi­tuels et des dif­fé­rents lob­bies les repré­sen­tant. Les ques­tions de dura­bi­lité et de soli­da­rité les poussent plu­tôt vers la “gauche” tan­dis que les ques­tions de liberté liées à notre res­pon­sa­bi­lité per­son­nelle ainsi que la défense du modèle fami­lial et de la vie les amènent par­fois à défendre des posi­tions plus à “droite”, en échap­pant aux com­pro­mis insi­pides. Dans cette pers­pec­tive, le PEV est perçu par les autres par­tis fédé­raux comme un bâtis­seur de ponts qui per­met le dia­logue entre les diverses ten­dances expri­mées.

Plus par­ti­cu­liè­re­ment pour notre région, ils dési­rent déve­lop­per le cadre de vie excep­tion­nel duquel nous pro­fi­tons en sou­te­nant l’innovation, la dura­bi­lité au niveau de l’environnement mais éga­le­ment en défen­dant le cœur de la société que forme la famille. Ils jugent éga­le­ment impor­tant de défendre et de rap­pe­ler la soli­da­rité confé­dé­rale auprès des can­tons riches qui tendent à délais­ser les régions péri­phé­riques.

Fina­le­ment, en plein accord avec celle-ci, ils dési­rent faire hon­neur à la pre­mière phrase de la Consti­tu­tion de la Répu­blique et Can­ton du Jura, en vou­lant être “Conscient(s) de (leurs) res­pon­sa­bi­li­tés devant Dieu, devant les hommes et envers les géné­ra­tions futures…”.